La première séance d’ostéopathie pour votre enfant

Généralités

Votre enfant va bénéficier pour la première fois d’une séance d’ostéopathie. Peut être est-ce aussi pour vous la première fois que vous découvrez cette discipline. Sachez que l'ostéopathe de votre cabinet prend en charge régulièrement des nourrissons et des enfants et qu'il a terminé avec succès une formation spécifique pour cela.

 

L’objectif

Cette première séance a pour objectif d’atténuer les traumatismes physiques et émotionnels liés à la naissance et à la grossesse. L’accouchement est le premier des traumatismes pour le bébé pendant lequel bien des choses peuvent se passer. Il s’agit par exemple de compressions traumatiques, tel qu’un bassin bloqué, une naissance par le siège, des poussées sur le ventre, l’utilisation de forceps ou de ventouses, mais également des conséquences liées au stress de la maman ou aux émotions ressenties par le bébé lors d’une sortie difficile. Un accouchement qui se passe bien pour la maman n'est pas forcement le cas pour le bébé !

 

Est-ce douloureux ?

Une séance d'ostéopathie n'est jamais douloureuse pour l’enfant, même si la naissance a été difficile. Toutefois, il faut que les parents s’attendent, dans certain cas, à ce que le bébé exprime des sentiments tels que la colère, le chagrin, la peur… Ce sera souvent accompagné de pleurs parfois importants. En effet, des émotions liées à la naissance peuvent réapparaitre lors du traitement. Traiter physiquement l’enfant en le laissant s’exprimer lui permet de se libérer de certaines tensions. Laissez le faire, il est normal que vous sous sentiez touchés en tant que parent par cela. Nous recherchons par ce traitement son équilibre et il n’y a pas d’effet secondaire de la séance.

 

Les bénéfices de la séance

Les bénéfices d’une séance d’ostéopathie effectuée peu de temps après la naissance sont multiples, importants et dans certains cas immédiats. Des problèmes qui apparaitraient plus tard peuvent ainsi être évités : décalage de mâchoire, problèmes oculaires, déformation d’un genou, scoliose, etc.

 

Soyez donc prêts à ce que votre enfant veuille se libérer de certaines tensions… et laissez le s’exprimer. Un enfant qui pleure n’est pas forcément un enfant qui souffre ou qui va mal. Accompagnez-le lors de la séance, tout en lui permettant de s’équilibrer de façon naturelle.