Hernie hiatale et Reflux gastro œsophagien en ostéopathie

Physiopathologie

Dessin de synthèse d'un systeme digestifLa hernie hiatale est le passage d'une partie de l'estomac dans le thorax au travers de l'orifice hiatal (orifice du muscle diaphragmatique, limité par les piliers du diaphragme, à travers lequel passent l'œsophage et l'aorte).

Cette situation est le plus souvent asymptomatique mais elle favorise le reflux gastro-œsophagien.

Le reflux gastro-œsophagien est défini par le passage dans l'œsophage d'une partie du contenu gastrique, acide. Il s'agit d'un phénomène normalement intermittent et silencieux qui se produit chez tous les sujets, en particulier après les repas. Dans certains cas cependant, un reflux excessivement fréquent et/ou prolongé peut être responsable de la survenue de symptômes gênants (brûlures rétro sternales, régurgitations acides) et parfois de complications, définissant un reflux gastro-œsophagien pathologique.

Types d'hernies hiatales

La hernie hiatale peut prendre deux formes : par roulement ou par glissement.

  • La hernie par glissement se produit lorsque la partie supérieure de l'estomac et la jonction gastro-œsophagienne se déplacent vers le haut.
  • La hernie par roulement, moins fréquent, arrive lorsqu'une partie de l'estomac roule le long de l'œsophage.
  • La hernie "fonctionnelle", c'est à dire qui donne tous les signes d'une hernie mais sans modifications anatomiques.

Symptômes de la hernie hiatale

  • pyrosis (sensation de brûlure rétro-sternale), parfois postural (augmente en position antéfléchie : signe du lacet (apparait quand la personne fait ses lacets), soulagé en position debout ou assis),
  • reflux gastro-œsophagien,
  • toux nocturne, douleurs pharyngées nocturnes,
  • dysphagie (difficultés pour avaler),
  • extrasystoles, palpitations.

Diagnostic médical

  • fibroscopie œso-gastrique : visualise la hernie hiatale, observation d'érosion et d'ulcération si reflux gastro œsophagien.
  • transit œso-gastro-duodénal : en cas de sténose peptique
  • pH métrie œsophagienne : enregistre le pH œsophagien, affirme la responsabilité d'un reflux gastro œsophagien.
  • mannométrie œsophagienne : recherche d'anomalies motrices de l'œsophage, dysphagie, régurgitation non acides, mauvais réponse à un traitement.

Traitement médico-chirurgical classique

  • des symptômes : traitement du reflux gastro-œsophagien par anti-ulcéreux (type Mopral) et prokinétiques gastriques (type Motilium) ;
  • de la hernie : le traitement nécessite une intervention chirurgicale, pour rétablir l'anatomie. Cette chirurgie n'est indiquée qu'en cas de signes invalidants : reflux gastro-œsophagien résistant au traitement médical, ou douleurs liées à la hernie par roulement.

La chirurgie peut être faite par laparotomie (chirurgie ouverte) ou par cœlioscopie. Elle consiste à repositionner la jonction œso-gastrique dans l'abdomen, et à redimensionner l'orifice hiatal, en rapprochant les piliers du diaphragme (en cas de grosse hernie par roulement, une prothèse est parfois nécessaire).

Traitement ostéopathique

L'ostéopathie permet d'améliorer considérablement certains symptômes à plus ou moins court ou long termes.

L'ostéopathie est une des armes à ne surtout pas négliger.

L'ostéopathe après un examen minutieux va tenter de comprendre pourquoi votre corps ne peut plus adapter cette région épigastrique. Il pourra agir sur le contrôle nerveux de l'estomac ou bien sur ses attaches afin de limiter les influences de celui-ci sur les organes et structures environnantes et vice versa.

En fonction de votre histoire qu'il va tenter de comprendre le plus précisément possible. Il va chercher à redonner un maximum de mobilité à l'ensemble du corps pour que la région en souffrance puisse supporter au mieux les contraintes.

L'ostéopathe en redonnant de la mobilité à la globalité du corps permettra de diminuer la symptomatologie.