Difficultés à tomber enceinte et ostéopathie

main ostéopathe bébé fertilité

En cas de pathologies médicales, il convient d’abord de traiter spécifiquement les pathologies à l’origine de l’infertilité. Ce n’est qu’en cas de problème dit fonctionnel, c'est-à-dire sans cause médicale répertoriée (trouble de la fonction, sans pathologie organique), que l’ostéopathie aura toute sa place.

Pour cela, nous vous encourageons en tout premier lieu à consulter un médecin dans un centre spécialisé. Il ne faut jamais oublier que cette recherche de fécondité doit avant tout être un travail effectué en équipe.

L’ostéopathie n'est pas le traitement révolutionnaire, mais elle apporte sa contribution dans la lutte contre l'infertilité.

 

Quelques notions et définitions importantes:

D'après Wikipedia:

La stérilité humaine: c'est l'incapacité de concevoir naturellement, de porter ou d'accoucher un enfant sain.

Extrait très interressant du forum Doctissimo:

"Le mot stérilité, consacré par l’usage courant, demande toutefois à être précisé par rapport à d’autres notions:

  • La fécondité d’un sujet ou d’un couple est prouvée par le fait qu’il y a eu une grossesse antérieure, quelle qu’en ait été l’issue.

 

  • La fécondabilité "F" d’un couple se définit comme étant la probabilité de concevoir au cours d’un cycle menstruel normal. La valeur moyenne est de 25 p. 100 vers vingt-cinq ans.

 

  • La fertilité est la capacité de débuter une grossesse et l’infertilité est l’incapacité de concevoir. Si cette incapacité est définitive, on parle alors de stérilité.

Le délai nécessaire pour concevoir (D.N.C.), délai moyen nécessaire pour qu’une grossesse débute chez un couple donné, dépend de la fécondabilité du couple (résultante de la fécondabilité de chaque partenaire) selon la formule: D.N.C. = 1/F. Ainsi, pour des couples ayant une fécondabilité de 25 p. 100, le délai moyen est de 1/0,25 = 4 cycles.

Dans une consultation pour stérilité, on aura donc, à un moment donné, des couples définitivement stériles (qui ne pourront jamais obtenir une grossesse spontanée) et des couples hypofertiles.

Dans une génération donnée, le nombre de couples hypofertiles diminue d’année en année en raison des grossesses que les femmes parviennent à obtenir dans le temps, soit spontanément, soit grâce à un traitement.

Ainsi, pour cent femmes désirant une grossesse le 1er janvier 1995, treize n’y seront pas parvenues le 1er janvier 1996 et environ quatre le 1er janvier 2000.
On le voit, la durée d’infécondité est une information fondamentale pour apprécier la sévérité de l’hypofertilité.

Le rôle du médecin est de rechercher les causes absolues qui entraînent une stérilité définitive pour proposer si possible un traitement immédiat; de rechercher les causes relatives pour les modifier et permettre éventuellement une grossesse spontanée après correction du (des) facteur(s) causal(s). "

Nous retrouverons par exemple :

  • Un manque de mobilité du crâne : Au centre du crâne se trouve une glande (l’hypophyse) qui a en charge la régulation neuro-hormonale du corps. Or après des traumatismes, des intoxications dues à notre vie moderne, on peut avoir perturbé son fonctionnement. L’ostéopathe par l’intermédiaire du crâne et du sacrum pense avoir une action sur la régulation de cette glande.

 

  • Un manque de mobilité des os du bassin (sacrum, coccyx, iliaques): Toutes les tensions du corps convergent dans cette région. Elle est le site d’insertions des structures internes participant à la reproduction. Cette région peut être aussi le lieu de séquelles de traumatismes chirurgicaux, d'accouchement, d'infections, etc.
    Ainsi, en travaillant sur la mobilité des ligaments, muscles, os de cette région ou à distance, nous avons une action directe sur la fonction de la sphère gynécologique.

    IMPORTANT : depuis les décrets relatifs aux actes autorisés en ostéopathie, aucune manœuvre ou techniques internes ne sont pratiquées en cabinet.

 

  • Un manque de mobilité des vertèbres : Une ou plusieurs restrictions de mobilité des vertèbres peuvent être à l’origine d’une dysfonction réflexe de la zone gynécologique sur le plan de son tonus musculaire et de sa vascularisation.

Le nombre de séances est variable en fonction des personnes. En général, nous essayons sur une base de 3 séances sur une période de 6 mois. Cependant, après une première consultation, nous décidons de prendre en charge ou pas le couple en fonction de critères qui nous permettent de juger si nous pouvons être utiles.

 

Nous précisons qu’en cas de "réussite", il serait bien utopique de s'attribuer ce succès tant la multitude des facteurs intervenant dans une fécondation réussie qui arrive à terme sont importants.

"Vous êtes les thérapeutes de votre corps et de votre esprit."

ostéopathie fertilité