La tendinite du fascia lata et l'ostéopathie

Généralités :

C'est une douleur de la face externe du genou liée à des mouvement répétitifs de flexion/extension. Elle est fréquente chez les personnes sportives pratiquant le plus souvent la course à pied, le cyclisme ou le football.

Elle survient par  exemple :

  • lors de changements brutaux d'entrainements (augmentation du nombre de kilomètres pour la course à pied, etc.)
  • un matériel mal réglé (vélo) ou trop usagé (chaussures)

Elle est particulièrement plus fréquente quand le patient présente :

  • un Genu varum
  • une rotation interne du fémur sur le tibia
  • une forte inégalité de longueur des membres inférieurs
  • un pied en supination (pied qui parait avoir une arche très aplatie)

Le traitement classique podologique et de rééducation est parfois insuffisant. Il doit être complété par une consultation d'ostéopathie pour parfaire le plus souvent le résultat.

La douleur

Cette tendinite a la particularité d'être non douloureuse dans la plupart des activités. Pour retrouver la douleur habituelle, on réalise des mouvements de flexion extension du genou autour de 30°. Elle survient souvent après quelques minutes de course à pied et oblige souvent le sportif à s'arréter. La douleur diminue franchement la plupart du temps très peu de temps après l'arrêt de l'effort. Elle peut quand même dans certains cas durer plusieurs heures ou la nuit suivant l'effort. Elle peut être associée à une bursite qui complique encore le traitement et necessite du repos.

 

Anatomie du muscle tenseur du fascia lata

C'est un muscle du bassin qui descend dans la cuisse sur sa face externe et vient se terminer sur le tibia. Il a la particularité d'être plus tendineux que musculaire. Son tendon ou tractus ilio tibial est en fait une densification de la gaine entourant les muscles de la cuisse. Il est très dense et presque inextensible.

 

Tendinite du fascia lata et ostéopathie

C'est un muscle qui reçoit des influences des muscles fessiers et qui passe au dessus de plusieurs articulations (hanche et genou) : Il est polyarticulaire. De ce fait, il est particulièrement sensible au niveau de son tonus à la position des articulations. Un décalage du bassin, du genou peut avoir des repercussions en favorisant son frottement sur le condyle externe du fémur.

Par un bilan global, l'ostéopathe va chercher quelles sont les influences du corps sur le bassin et sur le genou pour que le muscle TFL et son tendon soit le moins en conflit avec le genou.

Le traitement ostéopathique peut compléter un traitement podologique (semelles) ou de rééducation (étirements) afin de parfaire la résultat.

Deux exemples :

  • Une translation interne du tibia pourra mécaniquement augmenter la pression du tendon sur le condyle externe du genou.
  • La cheville mal positionnée pourra demander une adaptation au genou ou au bassin et favoriser aussi le frottement.