La ligamentoplastie du genou et l'ostéopathie

Généralités

La ligamentoplastie du genou et surtout la réparation de la rupture du ligament croisé antérieur (LCA) ou antéro externe est l’une des interventions les plus pratiquées en chirurgie pour les sportifs. En France, 35000 ruptures du LCA ont été opérées en 2007. De nombreuses techniques chirurgicales sont possibles pour le réparer. Actuellement, la majorité des chirurgiens utilise comme structure pour remplacer le ligament lésé, le tendon rotulien ou les tendons ischio-jambiers. La rééducation en France est réalisée chez des kinésithérapeutes libéraux ou en centre de rééducation. Les résultats sont sur le plan fonctionnel souvent très acceptables et la reprise du sport à son ancien niveau possible la plupart du temps.

 

Les ligamentoplasties du genou

 

Le genou est une articulation complexe. Il doit assurer à la fois de la mobilité et de la stabilité. C’est la seule articulation du corps à avoir un système de ligaments totalement intra articulaires. Il met en lien les condyles fémoraux avec le plateau tibial par l’intermédiaire de 2 ménisques. Le tibia s’articule avec la tête du péroné. Les ménisques permettent de transformer une surface ronde (condyles) en une surface plane (plateau tibial). Sur les cotés du genou, des ligaments latéraux viennent renforcer la capsule. Le genou peut se fléchir ou s’étendre et aussi effectuer des rotations interne et externe. Lors de traumatisme en hyper extension, hyper flexion ou en rotation, les ligaments croisés peuvent se distendre, se rompre ou se désinsérer.

 En fonction, du sport, de l’âge ou de la profession, une indication opératoire peut être proposée par un chirurgien orthopédiste. Il existe de multiples techniques opératoires dont les plus courantes sont :

  • La technique de Macintosh
  • La technique du DIDT  (Tendons droit-interne et demi-tendineux)
  • La technique du  KJ (kenneth-Jones)

 

Le traitement ostéopathique

Après une chirurgie réussie, il peut arriver que pendant ou après la rééducation, des douleurs, sensations de gènes ou bien même un déficit d’amplitude (hyper extension) persistent.

Il ne faut pas oublier que la rupture du ligament est liée à un traumatisme et que celui-ci a eu des répercussions en chaine sur tout le corps. De plus, la douleur après la chirurgie et même la chirurgie en elle-même demande une adaptation supplémentaire.

C’est donc une excellente indication en ostéopathie puisqu’il faudra rechercher des dysfonctions dans tout le corps qui empêchent le genou de s’adapter. Un blocage de bassin, de pied et même une légère translation dans le genou pourront donner une persistance de symptômes locaux.

Conclusion

La ligamentoplastie du genou est une chirurgie très efficace. Il peut cependant persister des symptômes douloureux et un déficit d’amplitude qui peinent à diminuer. L’ostéopathie est une véritable solution pour diminuer ces symptômes en diminuant les adaptations du corps liés au traumatisme du choc et de la chirurgie.

Ce site respecte les principes de la charte HONcode de HON Ce site respecte les principes de la charte HONcode.

Adresse :

1 rue F. Mitterrand
33160 St médard en J.

localisation du cabinet

Tél du secrétariat :

0652203731

Horaires du secrétariat :

De 8h00 à 20h00

Horaires de consultations :

De 8h00 à 20h00



 

Adresse du cabinet :


1 rue François Mitterrand,
Saint Médard en Jalles,
Gironde - 33160
France.

Tél :

+33652203731

E-mail :

emmanuel-burguete@osteopathe-saintmedard.fr