Le bilan ostéopathique

La consultation et le diagnostic ostéopathique Ostéopathe en train d'examiner une épaule

Que ce soit pour un blocage aigu, un symptôme plus général comme la fatigue ou bien pour un bilan général la consultation s’organise toujours en plusieurs parties distinctes :

  • L’interrogatoire et les tests ou votre ostéopathe vous pose des questions sur toutes les régions du corps et les examine ensuite. Cela comprend le "diagnostic Ostéopathique" qui est différent du diagnostic médical. Il se décompose lui même en :
    • diagnostic d'opportunité permettant d'évaluer l'indication ostéopathiuqe et de réorienter vers un médecin ou autre professionel de santé si besoin.
    • et en diagnostic fonctionnel ostéopathique (plan de traitement),

 

  • Le traitement ostéopathique.

Nous ne nous focalisons pas uniquement sur le symptôme de la région intéressée mais au contraire nous chercherons à avoir une vue d’ensemble de toutes les mobilités des structures du corps.
Pour cela après un interrogatoire très général, nous mettons en place un protocole de test. Afin d’être le plus global possible dans ses tests, chaque ostéopathe met au point son propre protocole en fonction de son expérience, sa pratique et sa sensibilité.
Cependant, l’objectif reste le même : Trouver la (ou les) dysfonctions(s) à l’origine et/ou responsable de la plainte de son patient.

Les différentes phases possibles du déroulement des tests ostéopathiques :

-Positionnels : Cela nous donne une idée de la position du corps dans l’espace. On prend en compte les particularités morphologiques de chacun,
-Dynamiques : Dans le mouvement, toutes les pièces anatomiques se mettent en jeu. L’interaction entre les différentes structures nous donne un référentiel pour la séance après le traitement. Par exemple, notre patient a moins de flexion d’épaule droite que gauche.
-Spécifiques (ou de petit mouvement) : C’est le test ostéopathique par définition décrit dans le cadre d’une physiologie particulière. L’ostéopathe recherche une restriction de mobilité tissulaire ou « dysfonction ».

Définition d’une dysfonction ostéopathique :


C’est une restriction de mobilité d’un élément vecteur par rapport à un élément support autour d’un point de ralentissement respectant la physiologie et l’anatomie des structures impliquées.