L'entorse cervicale en ostéopathie

Généralités sur l'entorse cervicale

Femme qui se tient le cou après une entorse cervicale et qui consulte un ostéopathe

Vous avez eu un accident de voiture ou bien un traumatisme sportif au niveau de la tête et /ou du cou. Vos vertèbres cervicales face au choc ou l'énergie cinétique sont allées au-delà des amplitudes articulaires et cet étirement à générer une entorse. Les douleurs vous ont amené consécutivement à consulter un médecin qui vous a diagnostiqué une entorse cervicale. La douleur persiste malgré l'immobilisation qu'il vous a peut-être prescrit et vous désirez rapidement sortir de l'impasse. Pour cela vous vous demandez très justement si un ostéopathe peut agir sur cette zone qui est traumatisé sans aggraver évidemment la situation...

Mécanisme de l'entorse cervicale

La tête étant accrochée sur un segment mobile qui est le cou, se trouve lors d'un traumatisme envoyé avec rapidité dans la direction du choc. Cette énergie cinétique peut léser les ligaments entre les vertèbres et réaliser ce que l'on appelle une entorse cervicale sure une ou plusieurs des 7 vertèbres cervicales.

Le corps veut alors rapidement protéger la zone et va donc générer une importante contracture musculaire pour bloquer le cou et réaliser ainsi une sorte de minerve physiologique. Cette contracture peut même prendre la forme d'un torticolis.

La consultation d'ostéopathie pour l'entorse cervicale

En ostéopathie, nous pouvons limiter les douleurs au niveau du cou en travaillant sur le reste du corps. L'expérience nous indique qu'il faut éviter de toucher la zone pour améliorer la symptomatologie. Le cou est une zone extrêmement mobile qui a trop bougé dans le cas de votre accident. La plupart du temps d'autre zones du corps à distance sont aussi en dysfonction sans pour autant faire mal et c'est bien sur ces zones là que l'ostéopathe va œuvrer. Une fois les dysfonctions autres que celles du cou disparu, la plupart du temps le cou se détend automatiquement sans qu'il y ait de manipulation à réaliser dessus.